BOUILLON DE CULTURE

les points de vue sur les livres et les thèmes de l'actualité

LA TÊTE D’UN HOMME

Le condamné à mort a hésité devant la porte de sa cellule.
Ouverte, comme disait le billet.  » A deux heures du matin… Les geôliers seront occupés ailleurs. Si tu suis le chemin tracé ci-dessous…  » Non loin, dans l’ombre, Maigret et les autorités judiciaires, complices de ce simulacre d’évasion, observent l’homme qui s’approche de la muraille.  » Vous risquez votre carrière, commissaire. Cela fera un scandale. – Est-ce que la tête d’un homme vaut un scandale ?  » Maigret a dix jours pour découvrir le vrai coupable.
Dix jours de contre-enquête et de découvertes surprenantes, entre les hauts lieux de la bohème à Montparnasse et les opulentes villas de Saint-Cloud. Avec un clin d’œil à Dostoïevski.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
TÉLÉCHARGER LE LIVRE: http://megaupload.com/?d=74D8TAFB
Publicités

« LES BOUQUINS 2011-2012


One response to “LA TÊTE D’UN HOMME

  1. Jeanne d'Arc dit :

    Bonjour
    J’ai peine à croire qu’un commissaire de police, un magistrat et un directeur de prison arrivent à être d’accord pour permettre la fuite d’un condamné à mort.
    La série de faits qui se déroulent pendant 10 jours c’est stressant.
    Je trouve intéressant la psychologie de Radek, le vrai assassin, et le jeu qu’il entame avec le commissaire ; et même, la prière qu’il lui fait d’assister à son exécution.
    Je me suis amusé beaucoup en lisant ce roman policier, bien qu’il faille dire que j’en suis dévouée.
    Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :